Les autres aides
à l'économie d'énergie

Les autres dispositifs en faveur de l'éco-rénovation

D'autres dispositifs existent pour vous aider à concrétiser vos projets de rénovation énergétique de votre habitation :
La ouate de cellulose pour faire des économies de chauffage

Subventions et aides locales en faveur des économies d'énergie

Que vous soyez propriétaire occupant, bailleur, copropriétaire, ... certaines structures administrative locales, intercommunales, départementales, ou régionales peuvent vous accorder des aides pour l'amélioration thermique de votre logement.
Ces aides, sous forme de prêts ou subventions, peuvent vous être accordées pour :

  • La réalisation de diagnostic ou audit énergétique,
  • la réalisation de travaux d'amélioration de a performance énergétique de votre habitation
  • l'acquisition et l'installation d'équipements performants, ou utilisant des énergies renouvelables

Selon votre lieu d'habitation, vous pouvez également bénéficier d'une réduction de la taxe sur le foncier bâti (en cas de recours au crédit d'impôt développement durable)

Pour connaître les aides et subventions de vos collectivités territoriales, consultez le site de

l'Agence Nationale pour l'Information sur le Logement : ANIL

ou rapprochez-vous de votre Agence Départementale pour l'Information sur le Logement : ADIL

la ouate de cellulose pour valoriser votre habitation

TVA à 5,5%

Propriétaires bailleurs ou propriétaires occupants, syndicats de copropriétaires, locataires ou simples occupants, vous pouvez bénéficier d'un taux réduit de TVA de 5,5% sur vos travaux de rénovation énergétique (pose, installation et entretien de matériaux et équipements d'économie d'énergie : chaudière à condensation, pompe à chaleur, isolation thermique, appareil de régulation de chauffage ou de production d'énergie renouvelable, ....).

Le taux réduit de 5,5 % est également applicable aux travaux induits, c'est à dire liés aux travaux d'efficacité énergétique, qui figurent sur la même facture que les travaux principaux : déplacement de radiateurs ou dépose de sols par exemple. Par contre, les autres travaux de rénovation ou d'ordre esthétique (habillage d'un insert, pose de papier peint...) sont exclus de ce dispositif.

Dans tous les cas, les locaux doivent être :

  • achevés depuis plus de 2 ans au début des travaux,
  • affectés à l'habitation, que ce soit une résidence principale ou secondaire
  • les locaux auparavant affectés à un autre usage sont transformés à l'usage d'habitation à l'issue des travaux.

Attention : seuls les travaux et équipements facturés par une entreprise sont concernés.

Les équipements achetés directement par le particulier pour les faire installer par une entreprise sont soumis au taux normal de 20 %.
Dans ce cas, seule la prestation de pose bénéficie du taux intermédiaire ou réduit.

"L'Etat vous aide à financer vos travaux énergétiques"